Pierre Baumann, artiste plasticien: sculptures, photographies, dessins et écrits.

Œuvres

Temps d'écoute # 2017

# 2017
4 micro films vidéo HD.

Poser des temps d’écoute. Ces courtes vidéos sont simples et ont été réalisées pour capter quelque chose qui relèverait de ce que Wacjman a nommé l’objet du siècle : une absence. Conçues comme des haïkus vidéographiques ils prennent appui sur l’observation et l’écoute brève d’un lieu qui permet d’aboutir au choix d’un plan fixe qui correspondrait à un ajustement optimal et naturel, et à une opportunité d’un moment. Ce n’est pas le pittoresque ni le sublime qui sont recherchés, mais une forme sculpturale blanchie, qui tombe bien.

Barthes, dans La préparation du roman termine deux années de cours en soulignant ce qui lui semble essentiel : la simplicité, la filiation et le désir. Je crois (adhésion quasi sans condition) à ce que nous dit Barthes.

Filiation : « une écriture a besoin d’une hérédité ». Oui.

Désir : « ce Désir qui doit être déposé dans le livre = désir de langage — un certain désir de Langage. » Oui un désir de langage à déposer dans la forme que l’on fait.

Simplicité : Il y aurait trois comportements d’écriture qui régissent cette simplicité : 1) « La lisibilité », 2) « que l’œuvre cesse d’être, ou ne soit que discrètement, un discours de l’œuvre sur l’œuvre », 3) « renoncer au sous-entendu du code autonymique (Autonymie : le mot pris en soi comme mot et non comme signe : le mot entre guillemets) » (…) « La simplicité veut, voudra, donc qu’on écrive le plus possible au premier degré. »

En somme ces haïkus video, dessinent, presque verbalement, une carte des positions qui permet à chacun d’adopter ces points de vue, de se mettre à la place de l’autre. Keith Basso, dans L’eau se mêle à la boue dans un bassin à ciel ouvert, s’est longuement intéressé à la désignation verbale du lieu comme forme de cartographie, en l’occurrence des lieux du territoire Apache de la tribu Cibecue. Il dit qu’« on peut utiliser, en lieu et place d’une image, une description verbale », de type « Eau s’écoule au dessus d’une succession de rochers plats. ». En retour, par son caractère lapidaire, la vidéo possède aussi cette dimension verbale qui conduit à prendre en compte le point de vue de celui qui énonce le lieu (chez les indiens Cibecue, ce sont les ancêtres). L’expérience ici résulte d’un processus analogue qui tente de se placer au bon endroit pour simplement écouter, vivre et filmer passagèrement. Parler avec les mots des autres, c’est donc aussi, voir avec les yeux des autres, autrement dit, mettre ses yeux dans ceux des autres. Prend soin à écouter.

 

copyright Pierre Baumann
Eau tombe en Rideau devant la palissade (objet libre), video HD, 14 secondes, 2017

 

copyright Pierre Baumann

Eau s’écoule sous un rocher rond (objet libre), video HD, 4 min., 2017

 

copyright Pierre Baumann

Eau s’écoule le long du rocher en triangle (objet libre), video HD, 1 min., 2017

 

copyright Pierre Baumann

Eau glisse sous un rocher plat (objet libre), video HD, 3 min 45 secondes, 2017

 

 

 

 


©2017 Pierre Baumann - designed by the mo'fo' on a plurimedia CMS